-

« English is tough… but it can be taught through thorough thought though »– Avez-vous compris du premier coup ? Nous non plus ! Le 24 septembre, l’atelier technologique de l’ELRC intitulé « Simplifier le langage - capter l'audience » a mis l’accent sur la manière de simplifier les textes et de créer un langage facile à comprendre afin de soutenir l’inclusion sociale et d’améliorer l’accessibilité de l’information. Le nombre record de plus de 170 inscriptions a prouvé que ce sujet est important pour un grand nombre d’entre nous. 

-
Discours de bienvenue prononcé par June-Lowery Kingston (Chef de service « Accessibilité, Multilinguisme, Internet plus sûr » au sein de DG Connect, CE) 

Dans son discours d’ouverture, June Lowery-Kingston, chef de service « Accessibilité, multilinguisme, Internet plus sûr » de DG Connect, a souligné l’importance d’une « Union de l’égalité », où l’information est accessible et compréhensible pour tous – et où personne n’est laissé de côté, y compris les personnes handicapées. Elle a expliqué que la disponibilité de matériel facile à lire est essentielle pour le secteur public et le secteur privé. Mais ne savons-nous pas tous combien il peut être difficile d’expliquer les choses de manière simple et exhaustive ? Il n’est donc pas surprenant que la rédaction d’un texte simple soit tout sauf simple. Et c’est là que la technologie linguistique (LT) peut être utile. 

La présentation suivante a permis à Anna Matamala de l’Université autonome de Barcelone (UAB) de planter le décor en présentant les principaux défis et le statu quo en matière de formation et de pratiques linguistiques faciles à comprendre dans toute l’Europe. Elle a souligné combien la normalisation et la recherche sont cruciales pour améliorer l’accessibilité de l’information pour tous, y compris le grand public, les citoyens souffrant de handicaps cognitifs ou de lecture, mais aussi les publics non initiés, les personnes âgées, les migrants ou les personnes apprenant une langue.  

Le public a ensuite eu un aperçu des dernières évolutions et des derniers projets dans le domaine des langues faciles à comprendre. Outre les pratiques d’évaluation récentes et les perspectives d’avenir de la simplification automatique des textes, les intervenants ont également présenté un certain nombre d’outils et de cadres, tels que l’extension du navigateur Easy Reading, l’outil NLP « AMesure platform  » et la « ASD-STE100 Specification ». Cette dernière fait référence à un ensemble de règles d’écriture et à un dictionnaire de vocabulaire contrôlé utilisés initialement dans l’industrie aéronautique, puis étendus à d’autres industries, pour la rédaction de textes techniques faciles à comprendre. Il est intéressant de noter que cet « anglais technique simplifié » (STE) a été mis au point au début des années 80 pour aider les utilisateurs de la documentation de maintenance des avions rédigée en anglais à comprendre ce qu’ils lisent – un point essentiel, car les malentendus peuvent avoir des conséquences dramatiques dans ce secteur. L’événement s'est conclu par une discussion ouverte, invitant tous les participants à partager leurs impressions et à poser leurs questions aux experts. 

Dans l’ensemble, un des principaux enseignements de cet atelier est que « l’utilisateur moyen n’existe pas », comme l’a souligné un des intervenants. Outre la difficulté de produire des informations faciles à comprendre, l’évaluation de la complexité d’un document, basée sur plusieurs éléments dont les phrases (trop) longues et les termes compliqués, peut également être un véritable défi. Toutefois, grâce aux recherches et solutions récentes présentées pendant l’atelier, la LT peut contribuer de manière significative à rendre l’information accessible et compréhensible pour chacun d’entre nous. Nous tenons à remercier tous les intervenants et les participants pour leurs précieuses contributions ! Vous trouverez de plus amples informations sur le site de l’événement ici

P.S. : Vous voulez créer une version facile à lire de cet article ? Veuillez envoyer votre version simplifiée à info@lr-coordination.eu et nous l’inclurons dans notre prochaine édition !