Les 28 et 29 mai, deux ateliers sur les technologies linguistiques ont été organisés dans le cadre du projet Outils et Services de la TA du MIE (SMART 2016/0103). Les ateliers ont mis l’accent sur deux technologies linguistiques qui deviennent de plus en plus importantes tant pour les administrations publiques que pour l’industrie, à savoir « Synthèse La solution à la surcharge d’informations » et « Chatbots et systèmes de dialogue ». Les ateliers ont été organisés virtuellement par le modérateur Luc Meertens, directeur général de CrossLang, avec des présentations intéressantes présentées par divers experts LT.

L'atelier « Synthèse – La solution à la surcharge d’informations » du 28 mai illustre les dernières stratégies en matière de production de synthèse automatique qui aident les organismes publics à réduire la surcharge d’informations. Dans son introduction, Philippe Gelin, chef du département du multilinguisme à la DG Connect, explique comment ce thème s’inscrit dans la feuille de route de leur DG en présentant l’offre de la CEF eTranslation qui va bien au-delà de la simple traduction. Lors de précédents entretiens, des experts spécialisés dans les domaines de l’industrie et du monde universitaire ont fourni au public des faits intéressants et des exemples concrets de divers domaines, notamment le résumé de grandes collections d’informations, les dialogues des réunions ou la synthèse textuelle dans les environnements à faibles ressources. De plus amples informations et les présentations seront disponibles ici.

Le 29 mai, le deuxième atelier portait sur le thème « chatbots et systèmes de dialogue », expliquant comment les organisations publiques peuvent améliorer leurs services à l’aide de robots conversationnels (chatbots). Les plus grands avantages de la conversation de l’intelligence artificielle sont les économies d’argent et de temps, l’augmentation de la satisfaction des utilisateurs ainsi que l’amélioration de la qualité des services offerts et l’augmentation des recettes. Pour en savoir plus sur le contenu, veuillez consulter le site de l’événement.

Bien qu’il s’agisse des premiers ateliers en ligne sur les technologies au cours du projet, le format n’a pas empêché les participants et les orateurs d’interagir. Au contraire, il a permis à plus d’experts de toute l’Europe de se réunir, partager leurs expériences et poser leurs questions. D’après le modérateur de l’atelier Luc Meertens, il y aura deux ateliers supplémentaires au cours du second semestre 2020. Si vous êtes intéressé par les événements à venir dans le cadre du projet Outils et Services de la TA du MIE, veuillez consulter la communauté des utilisateurs de eTranslation ou suivre le projet sur Twitter (@ CEF_AT).