Le Projet MAPA vise à fournir aux administrations publiques de l’UE l’outil d’anonymisation des données le plus solide qui soit. Le RGPD exige le chiffrage ou l’expurgation des données personnelles ou des données permettant d’identifier une personne,afin de protéger contre toute identification directe ou indirecte les informations privées ou sensibles des citoyens, des utilisateurs et des consommateurs dans les ensembles de données.  C’est un véritable défi auquel sont confrontées de nombreuses entreprises nationales et transnationales en Europe, qui doivent également respecter les politiques et les mandats en matière de données ouvertes et de transparence des données.

La sortie de la version pré-bêta de MAPA démontre le potentiel de l’outil, qui est mis à disposition gratuitement en ligne. Les identifiants considérés en tant que tels au titre du RGPD, comme les coordonnées, les noms, les adresses ou les numéros de sécurité sociale sont effacés afin que les données d’identification d’une personne ne permettent pas de remonter jusqu’à son identité. La méthode utilisée est l’« anonymisation permanente ». Lorsqu’une personne ne peut pas être ré-identifiée, les données ne sont plus considérées comme des données personnelles et le RGPD ne s’applique pas. L’exécution d’un logiciel comme le docker open source de MAPA, fera disparaître les informations personnelles grâce à des techniques d’anonymisation ou de pseudonymisation, permettant ainsi aux administrations publiques de facilement déployer l’anonymisation véritablement multilingue des données sur leurs ensembles de données.

Le Règlement Général de Protection des Données (RGPD) décrit un ensemble de règles spécifiques qui protègent les citoyens et les données des utilisateurs, tout en assurant la transparence de l’échange des informations. Le RGPD est la réglementation la plus stricte au monde en matière de confidentialité des données, toutefois il permet aux entreprises de collecter des données anonymes sans consentement, de les utiliser à n’importe quelle fin et de les stocker pour une durée indéterminée, à condition de supprimer tous les identifiants des données.

Blue and yellow starred flag of europe with MAPA project logo and General Data Protection Regulation

Techniques d’anonymisation des données

  • Le masquage des données, c’est-à-dire la dissimulation de données grâce à des valeurs altérées comme Qu’entend-on par Anonymisation et Pseudonymisation, des espaces, etc. Cette méthode est disponible dans la version bêta et dans les cas d’utilisation (Complaints Watch et cas d’utilisation nationaux). Les utilisateurs pourront créer une version miroir d’une base de données et appliquer des techniques de modification comme la substitution de mots ou de caractères, le brassage de noms ou des techniques de NER comme [LOC1] [PERS2] ou [TELF1].

  • La pseudonymisation sera disponible dans la version finale et dans les cas d’utilisation. Dans la pseudonymisation, une méthode de gestion et de dépersonnalisation des données remplace les identifiants privés par des pseudonymes (identifiants inventés ou faux, comme un ensemble prédéfini de noms).

Consultez le site Internet du Projet MAPA à l’adresse https://mapa-project.eu/ pour vous informer des dernières actualités, en savoir plus sur l’anonymisation et les besoins en la matière, et bien entendu, essayer la version de démonstration !